Sélectionner une page

Association Halte à l’Enfer Fiscal Genevois.

L’association a notamment pour but d’informer les genevois de l’imposition confiscatoire que subissent bon nombre de contribuables aisés et ce malgré l’existence du bouclier fiscal en vigueur (art. 60 LIPP).

Il a également pour mission d’informer la population que les recettes fiscales du canton reposent en grande partie sur une petite minorité de contribuables sur laquelle la pression fiscale s’accentue chaque année un peu plus.

Le danger est que, pour pouvoir continuer à assurer les prestations à la population, ces quelques contribuables ne songent à se délocaliser tant la ponction fiscale est et est malheureusement appelée à devenir de plus en plus déraisonnable.

Aujourd’hui le canton est enfermé dans un cercle vicieux: La fonction publique, démesurée par rapport aux autres cantons, est amenée à croître de manière contrainte avec des mécanismes salariaux, également contraints, à la hausse.

Par ailleurs, l’État social suit une tendance identique (toujours plus de logements sociaux en proportion, d’aides sociales de toutes sortes, etc.).

Et cela sans évoquer les crédits supplémentaires réclamés de manière récurrente par tous les chefs de départements de l’Etat.

Cette déraison en soi induit déficit, majoration de la dette publique (sans parler de la recapitalisation de la Caisse des fonctionnaires (CPEG) et bien évidemment augmentation de la pression fiscale afin de tenter de remédier au désastre.

Et, nul besoin d’insister, plus on augmente la charge et plus il y aura de délocalisations d’individus à fort potentiel fiscal.

Le manque de courage politique de la droite classique face aux incessantes prétentions de la gauche constitue une partie non négligeable de cette très insoluble équation.

Cette situation sans issue, hors la faillite, doit cesser sans délai !

Les actions envisagées de l’association sont les suivantes:

  1. Lobbying auprès des organes législatifs et exécutifs du canton et proposition de textes normatifs.
  2. Suivi des travaux parlementaires et demandes d’audition,  cas échéant.
  3. Prises de position lors des votations.
  4. Mise en oeuvre des instruments démocratiques (pétition, initiative, référendum).
  5. Mesures concrètes et factuelles.

Votre soutien nous est indispensable.

Devenez membre, sans tarder, en nous envoyant un courriel afin que nous puissions vous contacter.

SOUTENEZ-NOUS !

IBAN: CH20 0027 9279 1905 0301V

CONTACT